Contactez-nous au 02 99 50 16 20

Achat et vente d’utilitaires d’occasions

Volkswagen vient de fêter les 65 ans de son van légendaire

23/03/2021
Partager Tweeter Partager sur linkedIn
À l’occasion des 65 ans de la fabrication des utilitaires allemands, nous vous proposons un tour d’horizon des actualités de la marque concernant sa gamme utilitaire.
VW T6.1

En effet, près de 10 000 millions de Transporter, du T1 au T6.1 toutes versions confondues sont sorties de l’usine d’Hanovre-Stöcken en Allemagne. Aujourd’hui encore, le Transporter et le Multivan y sont produits, et demain, ce sera au tour de l’ID Buzz, le combi 100 % électrique.

Le site, mis en service le 8 mars 1956, a été maintes fois agrandi et fait aujourd’hui 1,1 million de mètres carrés et emploie 14 800 personnes.

 

Le Transporter T6.1 eABT à l’essai

En parlant d’électrique, le journal L’argus nous partage un essai du Volkswagen Transporter T6.1 100% électrique, éligible au bonus écologique. Ce fourgon a été développé par le préparateur ABT, qui y appose son logo, et il n’a rien (ou presque) à envier à ses concurrents. Alors que le Mercedes e-Vito ou le trio PSA récompensé à l’IVOTY 2021 sont disponibles en plusieurs versions (au moins 2 longueurs et 2 motorisations), le T6.1 eABT n’est proposé qu’en L2H1 avec une motorisation de 113 ch, bridé à 90 km/h et une autonomie annoncée de 130 km. Il est clairement indiqué pour une utilisation urbaine. En option, le bridage peut passer à 120 km/h mais le véhicule perdra une centaine de kilomètres d’autonomie. 

 

VW T6.1 Paris

 

Le design extérieur conserve toutes les caractéristiques de la version thermique, hormis l’ajout du logo ABT et l’absence de pot d’échappement. Malgré sa motorisation 100% électrique, il n’a rien à voir avec le futur ID Buzz prévu pour 2023. Côté conducteur, le changement le plus notable est l’absence de compte-tours, remplacé par l’indicateur de charge.

Du côté des équipements, il est plutôt bien doté question confort et aides à la conduite. On retrouve notamment :  

  • radar de stationnement arrière, 
  • climatisation, 
  • détecteur de fatigue du conducteur 
  • allumage automatique des feux et essuie-glaces
  • autoradio avec écran tactile de 6,5”

La prise en main est semble-t-il facile, le pommeau de vitesse est semblable à une boîte de vitesses automatique classique, malgré l’absence de celle-ci. Le véhicule est silencieux et particulièrement agréable à conduire. 

Les 392 kg de batteries sont rangés sous le plancher et le poids permet de ralentir efficacement le véhicule au lever du pied. Les dimensions de la version thermique sont conservées avec 6,7 m3 de volume utile. La porte latérale droite est de série sur le fourgon et la gauche est disponible en option.

Du côté de la recharge, avec une borne classique de 7,2 kW il faudra 5h30 pour retrouver 80% de sa capacité contre 45 minutes avec un super chargeur de 50 kW.

 

eabt

Une nouvelle finition pour le Transporter T6.1 au Royaume-Uni

En totale opposition avec la version 100% électrique, on retrouve une nouvelle version du T6.1 destiné au marché britannique. En effet, le constructeur allemand a décidé de sortir une version sportive agressive de son fourgon. Il se positionne clairement face à Ford, et ses Transit Custom en finitions sportives (Active, Trail, MS-RT et Sport). Pour l’instant, le nouveau Volkswagen Transporter Sportline n’a pas prévu de traverser la Manche pour rejoindre nos routes, mais il est tout de même intéressant de découvrir ce qu’il a à offrir. 

transporter-sportline-avant

 

Il faut aimer le style, mais il faut reconnaître qu’il ne passera pas inaperçu avec son kit carrosserie, sa motorisation de 204 chevaux, des suspensions revues, une garde au sol abaissée de 30 mm et un niveau d’équipement élevé. Côté design, on note les énormes prises d’air factices de la face avant et le jonc rouge au milieu de la calandre rappelant la Golf GTI. À l’image du constructeur américain qui a ajouté les fameuses bandes noires de sa Mustang sur son Custom Sport. Le fourgon sera disponible en 4 nouvelles teintes (Gris, rouge, bleu et bronze). 

 

À l’intérieur, la sellerie mêle cuir nappa et suède, il est basé sur la finition Highline. Le tableau de bord est complètement numérique et intègre un écran tactile de 9,2” pour le système de navigation. Le T6.1 sera également proposé en série spéciale “Black Edition”. Une seule motorisation pour ce modèle : un quatre-cylindres diesel 2.0 l TDI de 204 ch avec boîte à double embrayage DSG7. Au choix, il sera disponible avec l’empattement standard ou long, et en version Kombi ou tôlée.

( 0 / 4 )
Comparer
On vous rappel !